L'AMuLoP a réuni un conseil d'orientation scientifique, ses membres sont issu.e.s de la recherche en sciences sociales, d'associations locales ou encore d'institutions muséales. La première réunion s'est tenue en novembre, la seconde aura lieu au printemps 2021. 

Capture d'écran du premier COS, novembre 2020 - AMuLoP

Les membres du conseil d'orientation scientifique 

- Marianne Amar, responsable du département histoire et recherche de la Cité de l'immigration, spécialiste d'histoire politique et culturelle du sport en France et d’histoire de la photographie.

 

- Marie-Hélène Bacqué, sociologue et urbaniste, professeure d’études urbaines à l'Université Paris Nanterre. Au début de sa carrière, elle a mené le diagnostic social de la cité Emile-Dubois dans les années 1980.

 

Marie-Claude Blanc-Chaléard, historienne des migrations et de la place des migrant.e.s dans la ville, professeur émérite de l’université Paris Nanterre.

 

- Véronique Blanchard, responsable du Centre d’exposition « Enfants en justice » (ENPJJ), historienne de l’enfance surveillée.

 

- Patrick Boucheron, historien, spécialiste de l’histoire des villes au Moyen-Âge , professeur au Collège de France. Il est le président du comité scientifique chargé de la refonte de la galerie permanente du Musée national d’histoire de l’immigration.

 

- Serge Chaumier, ancien attaché de conservation du patrimoine, directeur d’un musée de société pendant quatre ans, il enseigne la muséologie et l’expographie à l’université d’Artois.

 

- Xavier de la Selle, conservateur en chef du patrimoine, ancien directeur du Rize de Villeurbanne, directeur des musées Gadagne.

 

- Jean-Barthélémy Debost, responsable de la médiation scientifique et des partenariats locaux de l’Institut Convergence Migrations.

 

- Pierre-Jacques Derainne, historien, spécialiste de la mémoire des migrant.e.s et des quartiers populaires.

 

- Monique Eleb, sociologue de l’habitat et des modes de vie, Professeur honoraire de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais.

 

- Matthias Gardet, historien de l’enfance et de la jeunesse surveillée, professeur à l’université de Saint-Denis.

 

- François Héran, démographe, spécialiste des migrations. Professeur au Collège de France où il occupe la chaire Migrations et société, il est également le directeur de l’Institut Convergences migrations.

 

- Claire Lévy-Vroélant, sociologue, spécialiste de la ville et de l’habitat des migrant.e.s. Professeur émérite de l’université de Saint-Denis.

 

- Fiona Meadows, architecte DPLG, enseigne à l’Ecole Supérieure Nationale d’Architecture de Paris La Villette, Responsable de programmes à l’Ifa/ Cité de l’architecture.

 

- Zsazsa Mercury, artiste, directrice artistique de la compagnie les Allumeur.e.s, collectif résident de la Villa mais d’Ici à Aubervilliers.

 

- Mohammed Ouaddane, chercheur et formateur, diplômé et spécialisé en anthropologie sociale et en sciences documentaires, coordinateur de projets de l’association Trajectoires, coordinateur du réseau Mémoires/Histoires en Ile-de-France.

 

- Benoît Pouvreau, historien de l'architecture, chargé de l'inventaire et de la valorisation du patrimoine du logement social au Service du patrimoine culturel du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.

 

- Carlos Semedo, ancien directeur de la vie associative et des relations internationales de la Ville d’Aubervilliers, il est à l’origine de la création de l’association “Vivre au Montfort”, moteur de la participation des habitant.e.s à la réhabilitation de la cité Emile-Dubois, dans les années 1980.

 

- Yasmine Siblot, sociologue, spécialiste des classes populaires. Professeure de l’université de Saint-Denis.

 

- Naïma Yahi, historienne, spécialiste de l’histoire culturelle des migrant.e.s. directrice adjointe de l’association Villes des musiques du monde.

 

- Claire Zalc, historienne, spécialiste des migrations. directrice du département GLOBAL de l’Institut Convergences Migrations.