En 2019, le Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS, laboratoire de recherche de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et du CNRS) et l’AMuLoP ont monté un projet de recherche autour de l’accès des migrant.e.s au logement ordinaire, de leurs modes d’habiter et de la patrimonialisation de cet habitat. Ce projet a remporté un appel à projet et un financement de l’Institut Convergences migrations (ICM). Le partenariat avec le CHS et le financement de l’ICM garantissent que l’exposition repose sur un travail de recherche rigoureux. À cet égard, un Conseil d’orientation scientifique réunissant des spécialistes renommé.e.s et présidé par François Héran (Collège de France) a été mis en place.  

 

Depuis 2014, l’AMuLoP a également tissé des partenariats locaux. Le service du développement local de Plaine Commune, à travers le label « Villes et Pays d’art et d’histoire » a soutenu l’AMuLoP dans ses différentes actions, l'Unité territoriale de rénovation urbaine également. La ville d’Aubervilliers soutient et participe au développement de l’exposition, en particulier à travers le service des archives municipales, le service de la vie associative et la politique de la ville. L’Office public de l’habitat (OPH) d’Aubervilliers a mis à disposition de l’association trois appartements et lui apporte également un soutien technique. 

 

Des relations ont par ailleurs été nouées avec des associations locales dans le domaine artistique, culturel, et de l’insertion professionnelle afin de favoriser la participation des habitant.e.s aux ateliers et à la conception de l’exposition. Le ministère de la cohésion des territoires a aussi apporté son soutien au projet via un contrat de ville. La Caisse des Dépôts et des Consignations est mécène de l'événement.