L’exposition s’adresse d’abord aux habitant.e.s des quartiers populaires d’Aubervilliers et de la région parisienne, premiers concernés par l’histoire de leur territoire. Les habitant.e.s du quartier Émile-Dubois et plus largement d’Aubervilliers et des quartiers pantinois voisins sont associés à la conception de l’exposition à travers des ateliers organisés par l’association.

 

Forte d’un nombre important d’enseignant.e.s parmi ses membres, l’AMuLoP souhaite s’adresser aux publics scolaires, depuis le primaire jusqu’à l’université. Des ateliers et outils pédagogiques seront proposés aux enseignant.e.s afin de préparer les visites de l’exposition et de pouvoir s’appuyer dessus dans la mise en œuvre  des programmes scolaires. Enfin, le projet vise également les touristes régionaux, nationaux et internationaux, intéressé.e.s par une offre touristique atypique et sociale en plein développement. 

 

Il s’agit donc de construire une exposition ouverte à tous les publics et en particulier à ceux qui ne fréquentent pas ou peu les musées. Pour cela, l’AMuLoP souhaite mettre en place une scénographie immersive, relevant de l’expérience personnelle et propre à susciter l’émotion des publics, tout en présentant des reconstitutions rigoureuses scientifiquement et en assurant la transmission d’un discours historique exigeant.